Stratégies pour améliorer la participation de la communauté à l’amélioration du système de santé

26 July, 2018

Chers tous,

Je sais que beaucoup d’entre vous ont ou doivent développer des stratégies pour améliorer la participation de la communauté à l’amélioration du système de santé à travers son implication dans la planification et la mise en œuvre des programmes en santé mais aussi à celles pour se maintenir en bonne santé. Dans ce cadre, beaucoup de pays ont mis en place des programmes en faveur de la participation active de la communauté.

Dans ce cadre, je me permet de partager avec vous un résumé des résultats intéressants de la mise en place d’un tel programme en Finlande dans les années 90 (de 1992-1996) à travers le centre Finlandais pour la promotion et l’éducation en santé (ONG). Ce programme avait été mis en place à la suite d’une récession économique importante entrainant un impact sur les conditions de maintien de la santé de la population et sur le fait qu’à cette période la Finlande présentait un faible degré de participation des citoyens dans la planification et la mise en œuvre des programmes de santé.

From Citizen participation towards community empowerment https://tampub.uta.fi/bitstream/handle/10024/66576/951-44-4701-8.pdf?seq...

A cette occasion, un travail important a été élaboré sur le développement de l’ « empowerment » et l’augmentation de la participation (interconnecté à l’expérience internationale et aux bases factuelles de l’époque disponible dans la littérature scientifique). Des instruments ont pu être développé sur l’évaluation de l’ « empowerment » à la fois au niveau individuel et collectif pour élaborer un modèle de pratiques d’ « empowerment » et développer les théories sur l’ « empowerment ».

Durant cette période, des indicateurs pour mesurer la participation ont été formulés et plus particulièrement pour mesurer psychologiquement le niveau d’ « empowerment » à savoir entre autre :

- La perception du niveau de confidence et estime de soi

- La perception du niveau de contrôle sur sa propre santé et vie

- La perception des croyances qui peuvent influencer les systèmes sociaux et politiques

- La perception du changement dans les compétences et les connaissances et de l’efficacité des politiques internes et externes

- Importance de la cause

- Sentiment de devoir civique

- Dimensions contextuelles (augmentation de la prise conscience)

Indicateurs du niveau d’ « empowerment » au niveau de la communauté

· Sens de la communauté

· Participation à la prise de décision et à l’action politique en santé

· Apprentissage sur comment s’organiser pour gérer un problème de la communauté

· Habilité à travailler avec les autres pour un objectif commun

· Habilité à identifier des problèmes et des solutions et avoir une analyse critique du monde

· Augmenter la participation à des activités de la communauté

· Reporter les améliorations de qualité de vie pour la communauté

· Augmenter le niveau psychologique d’ « empowerment » à travers les membres du programme

Résumé des résultats

Au début, l’intérêt de la population locale pour le programme fût élevé plus qu’attendu et il y avait de bons prérequis pour procéder à l’ « empowerment » de la communauté en 1994. Après un an, diminution de l’enthousiasme et fatigue à s’engager sur des actions avec un déclin du rôle des services de santé. Pas de passage à l’échelle. La stratégie de diminuer les consultations et le support éducatif par les organisateurs du programme a eu pour conséquence que l’année suivante les communautés ont quitté le programme pour gérer leur propre santé. La période de 1992 à 1996 apparemment était trop courte pour générer l’ « empowerment » de la communauté. Le processus d’ « empowerment » a besoin d’une formation continue et pratique. Le programme a montré que la promotion de la santé basée sur la participation des gens est possible en général mais générer un « empowerment » de la communauté nécessite des mécanismes durables de support externes aussi bien que des changements de structure de l’organisation.

Références : Participation citoyenne (Zimmerman et Rappaort 1988), Sens de la communauté (Chavis et Wandersman 1990) et Empowerment (Wallerstein 1992)

Avez-vous eu l’occasion, pour vos pays respectifs de participer vous aussi à la mise en œuvre de tel programme et quelles leçons ont pu être formulées de ces expériences ?. Si oui, quel a été l’impact encore aujourd’hui de telles démarches ?

Bien à vous tous.

Isabelle Wachsmuth

Service Delivery and Safety Department

Health Systems and Innovation

World Health Organization

Geneva, Switzerland

Office: +41 (0)22 791 3175

Web: www.who.int<http://www.who.int>

Follow WHO on Facebook<https://www.facebook.com/WHO/>, Twitter<https://twitter.com/WHO>, YouTube<https://www.youtube.com/user/who>, Instagram<https://www.instagram.com/who/>

[WHO-EN-C-H]