Nouvelles publications qui mettent en avant l’importance d’une culture organisationnelle collaborative, la mise en place de système de santé intégré

9 July, 2018

Chers tous,

Ci-joint, de nouvelles publications qui mettent en avant l’importance d’une culture organisationnelle collaborative et qui mettent toujours plus en avant l’importance de l’élaboration de système basé sur l’intelligence collective permettant particulièrement la mise en place de système de santé intégré

Facteurs organisationnels influençant les succès des collaborations entre les soins de santé primaires et la santé publique<https://bmchealthservres.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12913-018-3...

Organizational factors influencing successful primary care and public health collaboration

Cette étude s’intéresse aux facteurs qui influencent les collaborations fructueuses. Les constatations sont fondées sur des entrevues avec des décideurs, des gestionnaires et des fournisseurs de services. Des facteurs organisationnels majeurs influençant la collaboration ont été identifiés : des mandats et des objectifs clairs; des mécanismes de coordination et de communication; une culture organisationnelle collaborative; une utilisation optimale des ressources; et des approches collaboratives aux programmes et à la prestation de services.

Coordination des soins de santé mentale et de santé physique en milieu rural : un modèle intégré en contexte de soins de santé primaires<https://www.ijic.org/articles/10.5334/ijic.3943/>

Coordinating Mental and Physical Health Care in Rural Australia: An Integrated Model for Primary Care Settings

Basé sur des entrevues avec le personnel d’une clinique d’un petit village fournissant des soins de santé primaires aux personnes qui utilisent des services de santé mentale communautaires, cet article examine les facteurs qui favorisent l’intégration réussie des soins primaires dans les milieux ruraux. Il constate que les processus et les structures nécessaires (y compris un système de prise de rendez-vous et une approche d’équipe) ont évolué localement à partir de relations professionnelles et organisationnelles. De solides collaborations ont également permis d’améliorer les compétences du personnel.

Statistiques de l'OCDE sur la santé 2018<http://www.oecd.org/fr/sante/base-donnees-sante.htm>

La base de données en ligne Statistiques de l'OCDE sur la santé 2018 est parue le 28 juin. La base de données sur la santé représente la source statistique la plus vaste pour comparer les systèmes de santé des pays de l'OCDE. Cet outil essentiel permet de réaliser des analyses comparatives et de tirer des enseignements des comparaisons des divers systèmes de santé à l'échelle internationale.

L’OMS publie sa nouvelle Classification internationale des maladies (CIM-11)<http://www.who.int/fr/news-room/detail/18-06-2018-who-releases-new-inter...(icd-11)>

La Classification internationale des maladies de l’OMS (CIM-11) fournit aux professionnels de la santé du monde entier un langage commun pour partager l’information, identifier les tendances et interpréter les données. Complètement électronique, la CIM-11 contient 55 000 codes pour les blessures, les maladies et les causes de décès, et comprend de nouveaux chapitres sur la santé sexuelle et la médecine traditionnelle.

Les outils d’amélioration de la pertinence de soins. Les enseignements de l’étranger<http://www.irdes.fr/documentation/syntheses/les-outils-d-amelioration-de...

Cette bibliographie thématique de l’IRDES recense des sources d’information sur les dispositifs ou expérimentations existants pour améliorer la pertinence des soins. Si certains outils, comme les incitations financières, se révèlent peu efficaces, les auteurs trouvent que la formation médicale, les référentiels, les stratégies de soins adaptés et les retours d’information des patients pourraient avoir un impact faible à modéré sur les pratiques médicales. Bien qu’il ne semble pas y avoir de formule magique, les outils d’aide à la décision pourraient être un levier intéressant de l’amélioration de la pertinence.

Le pouvoir du véritable engagement pour une population en santé<http://www.academyhealth.org/sites/default/files/AcademyHealthEngagement...

Ce guide résume 10 meilleures pratiques pour un engagement efficace des parties prenantes, incluant :

1 – Engager des parties prenantes à la fois traditionnelles et non traditionnelles pour fournir une meilleure analyse des problèmes, des objectifs et des résultats et utiliser leur expertise pour maintenir les progrés.

2 – La transparence, une communication réciproque fréquente et sincère des parties prenantes clés particulièrement pour ceux représentants l’audience cible

3 – Aligner les parties prenantes autour d’une vision et mission partagées qui se focalisent sur les besoins en santé d’une population spécifique pour aider à porter l’initiative, établir les attentes et promouvoir l’utilisation effective des données et finalement de s’assurer de la bonne marche des progrès en cours.

4 – Définir clairement les rôles, responsabilités et autorités, reconnaissant que les rôles peuvent être variés ainsi que la stratégie sur combien et combien de fois on doit engager et communiquer avec des parties prenantes spécifiques

5 - Utiliser un processus de cartographie de la communauté pour identifier les atouts positifs de la communauté et identifier les rapports ou connexions ou encore les relations qui peuvent aider à mobiliser les ressources de la communauté à résoudre des problèmes.

6 – Identifier des partenaires pour accéder et générer des données pour établir les priorités des défis de santé de la communauté, aligner les efforts et les stratégies et partager les ressources pour maximiser l’impact des initiatives collectives

7 – Développer une stratégie financière collective à long-terme qui considère à la fois les donations et le support financier direct pour assurer une durabilité à long-terme et une appropriation.

8 – Etablir une crédibilité et engendrer un confiance en travaillant avec des experts extérieurs crédibles pour identifier les écarts en terme de connaissances.

9 - Construire diligemment et continuellement la capacité communautaire pour soutenir les buts et la durabilité de l'initiative; cultivez la fierté, le leadership et l’appropriation; et porter l'effort en avant

10 – Voir la santé comme une valeur partagée que les parties prenantes peuvent apporter dans leurs sphères respectives et pour maximiser la capacité de l'initiative pour améliorer la santé de population.

Ce guide mentionne aussi 4 meilleures pratiques en communication pour maximizer l’engagement:

1) adapter les stratégies de communications

2) communiquer régulièrement sur les données pour faciliter le changement

3) Construisent une stratégie de marque forte, pénétrante

4) Utiliser les « storytelling » comme une formule gagnante.

Bien à vous tous.

Isabelle Wachsmuth

Service Delivery and Safety Department

Health Systems and Innovation

World Health Organization

Geneva, Switzerland

Office: +41 (0)22 791 3175

Web: www.who.int<http://www.who.int>

Follow WHO on Facebook<https://www.facebook.com/WHO/>, Twitter<https://twitter.com/WHO>, YouTube<https://www.youtube.com/user/who>, Instagram<https://www.instagram.com/who/>

[WHO-EN-C-H]