Note pour les médias | KONGO CENTRAL | L’explosion d’un camion-citerne lors d'une collision fait plus de trente de morts et une centaine de blessés. L’OMS fait un don de 3 tonnes de médicaments pour la prise en charge des survivants

7 October, 2018

Note pour les médias | KONGO CENTRAL | L’explosion d’un camion-citerne lors d'une collision fait plus de trente de morts et une centaine de blessés. L’OMS fait un don de 3 tonnes de médicaments pour la prise en charge des survivants

Don de l’OMS de 3 tonnes de médicaments à la RDC pour la prise en charge d'urgence des survivants de l'accident de Kisantu.

A 120 km au Sud-Ouest de Kinshasa (Province du Kongo central), une gigantesque explosion causée par une collision d'un camion citerne avec un autre camion remorque, a fait de nombreuses victimes sur la Route Nationale numéro un.

Kinshasa (RDC), 6 octobre 2018 - L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait don de 3 tonnes de médicaments au Ministère congolais de la santé publique, suite à un grave accident de la circulation survenu dans la localité de Kisantu, dans le Kongo Central, très tôt le matin du 6 octobre 2018.

L’accident, une collision entre un camion-citerne transportant du carburant et un camion remorque, a eu lieu sur la route nationale numéro un, à environ 120 kilomètres au Sud-Ouest de Kinshasa, la capitale.

Les habitants des alentours qui ont voulu profiter de cette situation pour récupérer le gasoil s'échappant du camion-citerne, ont été piégiées dans l’explosion qui a suivi après un court moment.

Vingt personnes calcinées par les flammes et une centaine d’autres brulées aux deuxième et troisième degrés ont été dénombrées dans les premières heures de l’explosion meurtrière.

Devant ce drame humanitaire, l’OMS s'est immédiatement mobilisée à travers un don de médicaments composés de deux kits traumatiques et d'un kit sanitaire d’urgence.

Le don a été acheminé dans l’après-midi du 6 octobre 2018 à l’Hôpital Général de référence de Kinshasa (Ex-Mama Yemo) où des survivants sont traités en urgence.

Le Secrétaire général par intérim du Ministère de la santé, le Dr Sylvain Yuma Ramazani qui a acheminé ces médicaments, a déclaré: "Nous sommes reconnaissants du don fait par l’OMS qui se joint ainsi aux efforts du Gouvernement pour organiser une prise en charge efficace de cette situation. C’est une preuve supplémentaire, si besoin en était, que l’OMS est toujours aux côtés du gouvernement, et que votre appui ne nous a jamais fait défaut. Le peuple congolais vous exprime par ma voix, toute sa gratitude".

Le Représentant de l’OMS en République Démocratique du Congo, le Dr Allarangar Yokouidé pour sa part exprimé toute sa compassion au gouvernement et au peuple congolais, ainsi qu’aux familles affectées par cette catastrophe.

Il a transmis les sincères condoléances du Directeur général de l'OMS et de la Directrice régionale pour l’Afrique aux autorités de la RDC.

"L’OMS ne pouvait pas rester insensible à cette situation. Je voudrais vous traduire toute la compassion de l’Organisation et vous remettre au nom du Directeur général de l’OMS et de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, ces lots de médicaments qui se composent de kits d’urgence et de kits traumatiques destinés à prendre en charge environ 10.000 personnes sur une période de trois mois. Soyez rassurés de notre soutien et de notre disponibilité si la situation le demande", a-t-il dit.

Depuis le Kongo Central où il se trouvait, le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a exprimé sa gratitude à l’OMS.

"L'accident qui est survenu à Mbuba, dans la province du Kongo Central, est une réelle tragédie humaine. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur nos partenaires traditionnels pour assurer une prise en charge de qualité aux nombreux blessés recensés", a-t-il dit.

Les deux types de kits (traumatiques et d’urgence) offerts par l’OMS sont composés de 150 colis et comprennent des médicaments antibiotiques, antidouleurs, des matériels de pansement et consommables, des solutés pour les perfusions et des matériels chirurgicaux.

A la suite de l’annonce de l’accident, les autres membres du gouvernement, entre autres le Vice-Premier Ministre, le Ministre des Transports et Voies de communication et le Ministre de la Santé se sont rendus sur les lieux de la tragédie pour évaluer la situation.

Le dernier bilan de l’accident publié par le gouvernement fait état de 39 personnes décédées et de 84 blessés. Ces derniers ont tous été admis dans les six formations sanitaires identifiées de Kinshasa pour recevoir les blessés graves.

Des ambulances médicalisées (y compris celles mises à disposition par la MONUSCO et les Forces armées de la RDC) et cliniques mobiles ont été mobilisées pour évacuer les blessés vers Kinshasa.

Equipe Média OMS RDC

-----------